jeudi 27 novembre 2008

Meurtre chez Marc Jacobs

Non mais attends.

On va causer sérieux là. Alors, amis internaute, on lâche son sandwich triangle et on se concentre 2 secondes.

Pour planter le décor, il faut savoir que depuis près de 8 mois, ma vie s'est résumée à une longue quête. Je ne dors plus, je ne mange plus. En revanche, je bois toujours, hein on ne se refait pas. Mais du Ruinard, de préférence. Comme hier soir par exemple.

Apparté /
Parce qu'hier, voyez-vous, les Morues et moi, on a été fêté les futures épousailles de notre coupine Séverine. Elle est sympa Séverine et en plus elle a 3 frigos : un pour le manger, un avec un congelo pour stocker ses Mikojets et un pour les invités. Rempli ras la gueule de Ruinard. Et ben, tu me crois, tu me crois pas, le frigo d'invités, on lui a fait la misère.
Bizarrement, après ma 14e coupe, j'ai commencé à parler un peu trop fort, à faire des gestes un peu trop larges et bam, je me suis répandu le contenu de mon verre sur la robe. Une très jolie robe en laine toute fine et toute raffinée. Bien sûr, mon premier réflexe a été de me pe
ncher élégamment pour sucer ma robe (c'était du Ruinard bordel!). Mais bon, quand le liquide a commencé à migrer de ma robe très fine et très raffinée vers ma culotte, j'ai laissé tomber l'idée. Et je suis rentrée chez moi clopin clopan avec ma culotte au Ruinard.
Fin de l'aparté /

Je disais quoi? Ah oui ma quête. Donc oui, je ne vis plus, je cherche. Je cherche ça :



Et je le trouve pas.
Je vous entends déjà là, souffler en levant les yeux au ciel en haussant les épaules en remontant les sourcils. Tout ça pour un parfum. ben non. Tout ça pour LE parfum. LE seul parfum pour lequel je me suis jamais dit "ça y est, celui-là, je le garderai pour toujours".
On s'était dit oui, tous les 2, devant la caissière du S
éphora par un matin d'hiver frais mais beau comme les aime Martine Aubry. On s'est aimés de plus en plus chaque jour. On se faisait des surprises, parfois, il se déguisait pour me faire rigoler. Mais il a commencé à se rabougrir de plus en plus dans sa grande bouteille pleine de vide.
"Hé ben, vous vous dites, qu'est ce qu'elle nous prend le bonnet là, avec son parfum? L'a qu'à en racheter un flacon, merde, c'est pas compliqué". Et ben si vous voyez, c'est même vachement compliqué. Parce qu'il est introuvable, le con!

Après l'avoir cherché dans toutes les parfumeries et duty free envisageables, j'ai décidé de me rendre en personne chez Marc Jacobs à Paris.
"Vous avez Rain?" que j'ai fait l'air dégagé au vendeur.
"Ah non, il n'existe plus!" qu'il a répondu en souriant et en piétinant allégremment les ruines de ma vie amoureuse olfactive.
"Sans déconner!" j'ai éructé, "attends, mais vous pouvez pas me faire ça! Qu'est ce qui s'est passé, il s'est pas assez bien vendu? Ça veut dire qu'il reste du stock?"
Et là sans sourciller, il m'annonce que non, ça a été un carton mais que voilà, quoi, c'était une série limitée. Alors moi je lui explique notre rencontre, notre vie, parce que c'était lui, parce que c'était moi et qu'il faut que j'en trouve un flacon à tout prix.
"Désolée madame, il me fait l'autre, on n'en a plus un seul. Enfin, moi, j'en ai deux chez moi. Je m'en sers en parfum d'intérieur".

"Pauv' con!", j'y ai dit.

Je lui ai remonté le cartilage nasal dans le cerveau d'un coup sec du plat de la main et je suis repartie toute triste, avec ça.



Depuis, ma vie amoureuse olfactive ressemble à un yaourt allégé : c'est mieux que rien, mais c'est pas la vraie came.


13 commentaires:

JLPBM a dit…

Haha ma Milou, j´ai eu le même dilemme, à Londres l´hiver dernier, quand mon "Rain" a explosé dans la valise, et que j´ai dû courir tout London pour en retrouver une bouteille...figure toi que la vendeuse m´a dit qu´elle m´avait vendu le tout dernier des der´... MAIS, lundi dernier à São Paulo chez notre amie Maëlle, elle me lance "ca sent bon ton parfum, ca me dit quelque chose" (oui, il m´en reste quelques gouttes)...et là "ben ca ça m´étonnerait pas mal, il n´éxiste plus mon Rain..." et elle me répond "ah mais si, c´est le Marc Jacobs que j´ai vu cet aprem´ dans le Shopping Center Iguatémi (THE shopping center de SP...), j´ai saute de joie, me suis promis de t´en parler et ai oublié...voilá, ne désespère pas...je t´en ramènerai.
Sinon, au Bon Marché (mais sûrement dans plein d´autres mag) ils vendent le parfum d´intérieur de Marc J, et crois moi si tu veux, c´est la même bouteille, le même bleu, juste un autre nom (Marc Jacobs Home ou un truc dans le genre...) et c´est exactement la même odeur...je pense que c´est de la faute de ton vendeur!!!

milou a dit…

SANS DECONNER!?
en vrai tu peux m'en avoir?
J'en veux 8!

(jet'aimejet'aimejet'aime)

JLPBM a dit…

Héhé, vas voir tes mails, le père Noël (la Mère Maëlle) s´en occupe...
Je sais qu´en ce moment je suis trop bonne pour toi, après le cadeau (empoisonné?) de la semaine dernière...

laure a dit…

ouf!!!!!

Lorraine a dit…

Tu as essayé ebay ? On ne sait jamais !!
J'ai jamais senti ce parfum. C'est quel genre ?

milou a dit…

@julie : la mère Maëlle, très bon, ça!

@laure : tu m'étonnes!
(last night a morue saved my life)

@lorraine : ben grave que j'ai essayé ebay! peau de balle! il sent trop bon ce parfum, il sent genre les vacances, la plage le matin (sans les algues hein).

Lénus a dit…

Héhé!! bah moi j'ai eu le privilège d'en avoir quelques pchitts cet été à oléron (alors que la fin était proche)... mais bon, t'étais cramée Milou...tu savais certainement plus ce que tu faisais... depuis je n'ai pas lavé mon tee chirt et dors avec ttes les nuits...

solenne a dit…

ça sent la pluie ou bien ?

Vero a dit…

Là ca marche aussi ... bon moins exotique que la provenance directe de Sao mais bon l'essentiel c'est le résultat non ? http://www.amazon.com/Marc-Jacobs-Toilette-10-Ounce-Bottle/dp/B000VONAZ2

JLPBM a dit…

Milou je ne voudrais pas balancer, mais on attend toujours les photos cachées de ton adolescence...et pis si on pouvait avoir celles de Mili aussi, ca nous arrangerait!
Au fait, Mimo la Muse ne vous lance plus de sujets imposés? Ca n´a pas fonctionné notre pétition?

milou a dit…

@lénus : dis, t'arrête de ruiner ma réput' toi! j'étais pas "cramée", j'étais "pompette" bordel!

@so : heu, ou bien en fait. mais un ou bien marin tu vois.

@vero : salut vero, ça mousse? c'est quoi cette info de malade là! tu sais que je le googlise en moyenne une fois par semaine et qu'il n'est JAMAIS "in stock"?! (ou est ma carte de crédit putain).

@Julie : tout vien à point à qui sait attendre... (la sélection est faite, héhé).
Pour mimo, il est en arrêt maladie depuis sa lobotomie rectale. la convalescence est longue.

frieda l'écuyère a dit…

Ca fait pas mal d'années que ma vie olfactive est ruinée, parce que C'est la vie de Lacroix a disparu et que ni Shalimar ni Rousse de Lutens n'arrivent vraiment à me consoler.
C'était la minute eh oui je suis trop forte pour te plomber le moral un dimanche soir.
C'est la vie...

milou a dit…

tu me plombes pas ma poule, au contraire : je me sens moins seule. Une bonne leçon en tous cas : si on aime, on STOCKE!