lundi 1 décembre 2008

Presque meurtre dans mon propre lit



Perry Mason vous le dirait, le crime c'est comme les M&M's cahouètes : quand t'y as goûté, tu peux plus t'arrêter. Moi, depuis que j'ai commis mon premier meurtre chez Marc Jacobs, je suis erre la nuit, drapée dans mon grand manteau noir (et mes uggs, parce que quand même, il fait miquette en Touraine), à la recherche d'une nouvelle proie.

Par chance, ce weekend, j'ai pas eu à user mes semelles de crêpe bien loin, j'ai trouvé ma victime potentielle dans le lit conjugal.

Tout a commencé samedi soir à une soirée de déglingue so trash : les 60 ans de beau-papa et jolie-maman. On a pris de la coke et des douches au champagne, dansé avec des putes et bouffé du couscous habillés en écossais. C'était dingue. A côté, la tournée étasunienne de Justice, c'était les Petits Chanteurs au Point de Croix.

Mon époux aka William Wallace (aka Dead Man Walking).


Comme il est là, mon amoureux, il me fait rigoler et je le trouve tout mignon. Je l'aime même. Je le trouve moyen sexy, mais je l'aime.

Mais quand à 5h du mat', je suis sortie de ma douche toute propre et parfumée et que je l'ai trouvé avec la perruque emmêlée, les bottes crottées, le maquillage coulé DANS MON LIT tout doux, j'ai eu à nouveau le goût du sang dans la bouche.

J'ai respiré un grand coup et essayé de calmer mon Dark Passenger qui me hurlait de lui planter son épée en plastique dans l'orbite. Je me suis étendue, les mains croisées sur le ventre, et j'ai entrepris une respiration abdominale. Et là, tu sais pas ce qu'il fait, lui?


IL RONFLE.


le con.


Ça a réveillé mon Dark Passenger, et là j'ai rien pu faire. J'ai tendu la main et j'ai comprimé ses narines. Au bout de quelques secondes, il a commencé à avoir des difficultés à respirer: les trous de nez obstrués par mes doigts fins, il reniflait violemment sans succès. Mais après une petite minute, l'instinct de survie a repris le dessus et une idée lumineuse a clignoté en rouge dans son esprit embué par l'alcool : OUVRIR BOUCHE.

Miracle, l'air entrait à nouveau dans son petit corps en péril. Mais mon instinct de mort n'avait pas dit son dernier mot.

J'ai pris mon coussin, pis je lui ai mis sur la tête.

Victoire! Les ronflements étaient étouffés! Même pas besoin de lui appuyer l'oreiller sur la figure. Je pus enfin sombrer dans un sommeil bien mérité.

Jusqu'à la prochaine fois...



18 commentaires:

Anonyme a dit…

n oublies pas qu en l an de grace 1298, W Wallace perdu une bataille... Mais ca vengeance fut TERRIBLE...
bon ok il meurt en meuglant liberté blablabla, mais il a qd meme eu le temps de se venger...

la Miche a dit…

Qu'est-ce que ça devient prout-prout les punkettes de nos jours... Non seulement ça se démaquille, prend une douche avant de se coucher à 5h du mat, mais en plus ça ne tolère pas les ronflements de son alcoolique de partageur de couche???

Définitivement: No Futur...

milou a dit…

@anonyme : ouais mais le william lui, il ronflait pas quand il dormait avec Murron!

@la miche : dis, t'es sûr de pas vouloir fermer ton claque-merde, monsieur je-me-couche-à-1h?

la Miche a dit…

Pour une fois que je suis forfait avant tout le monde... Aucune indulgence!
Morue !!!

opio a dit…

pétard il est ruiné ton coussin ?

milou a dit…

@la miche : qui sème le vent, la miche!

@opio : nan c'est bon. j'avais pris un foncé : aucune trace de bleu. Pas dingue!

Lucie a dit…

" il fait miquette" ?...
Je connaissais pas, mais c'est mignon tout plein dis-moi ;-)

Anonyme a dit…

- maquillage bleu : t as plus qu a bruler tes draps
- ronflements : "nuit calme", ca a le merite de pas le tuer...
et dis toi que la pauv' Muron, elle ne panait rien a ce que William lui disait (elle avait oublié de prendre latin en 2nde langue...)

Djoudge a dit…

On a pas du faire la même soirée, moi j'ai pas vu passer la coké ni les douches au champagne, ni dansé avec des putes (avec une punkette oui! )... Dans l'ordre des choses (punkette + trappeur écossais friand de liberté) vous n'auriez pas du prendre de douches ni l'un ni l'autre et transformer les draps en un beau "tie & dye" violet, ça aurait évité de salir ton coussin propre pour rien, et ça fait un beau cadeau exotique tendance hippie pour jolie maman, un drap "tie and dye" !

crevette a dit…

punaise, violente qd même... rappelle moi de ne jamais dormir avec toi (parait que je ronfle quans je suis pétée)

ALINE a dit…

rassure moi, pas du make up ARMANI quand meme !????

milou a dit…

@lucie : ben tu vois pas que j'ai googlisé pour te trouver des exemples d'utilisation de l'expression et que je n'ai eu aucune réponse! Elle doit pas exister en fait.

@anonyme : va faire avaler du nuit calme à un barbare du 13e siècle aviné toi!

@djoudge : t'as fumé toi? excellent le drap tie & dye! mais jolie maman, elle est plus Laura Ashley comme style.

@crevette : non non c'est bon. faudra juste que je m'endorme en premier. et tu verras en revanche au réveil, je suis un ravissement.

@aline : hey! ben ça fait plaisir dis donc! t'inquiète, c'était du make up de farce et attrape. je suis pas dingue!

fanette a dit…

Dis donc, la vie de couple, c'est sauvage, quand même...

milou a dit…

ouais fanette. mais c'est parce que nous, on est des déglingos!!

solenne a dit…

hé bé je savais pas qu'il y avait eu festoiments familiaux ce week-end !!!

milou a dit…

kam t'avait pas dit? on a même vu "celle dont on ne doit pas prononcer le nom"!

laure a dit…

tu l as dit, vous êtes des déglingos!
on veut en savoir plus sur la citée ci dessus!!!

milou a dit…

tu ne sais pas ce que tu dis, Laure! une malédiction séculaire peut s'abattre sur toi et ta descendance jusqu'à la 7e génération!