vendredi 27 février 2009

C'est le WEEK END!!!!!!!!!

La la la la la la lalalala!
La la la la la lalalala!!!!!

hé! je me barre à l'Ile de Ré.
Quoi il fait 8 °C? 


Tu sais pas que c'est trop de la hypeness d'aller à la mer en hiver, toi?


Non mais en plus, avec toutes ces layettes, là, comme dit laure, on va finir par tourner blog de maman ici.


Alors pour éviter ça, rien de mieux qu'un séminaire de motivation à base de claquelachatte avec l'autre Séverine, la Muse et leurs moitiés respectives.


Je reviens en début de semaine avec la rock&roll attitude (et une gueule de bois). Et une Mimo Chronicle avec un peu de bol.


mercredi 25 février 2009

Where is Kamillette? (murdering Bonpoint)

Cher lecteurs, 


Vous avez été nombreux à nous écrire pour nous demander où diantre avait donc pu passer Kamillette, dont l'humour désuet et la plume légère égaillaient le Banc de Morues comme nuls autres.

Présentement, elle est mise à pied pour faute grave. Elle est chiante, susceptible, grosse, marbrée par son réseau veineux, oedèmeuse, fatiguée, hystérique, lunatique, insomniaque, hypersomniaque, rétenseuse d'eau... enfin, bref, elle a une brioche au four.


Et donc, comme n'importe quel mammifère commun, elle nidifie.


But of course, déformation professionnelle oblige, elle nidifie stylistiquement en fabriquant des micro-fringues.
La démo en image : 


C'est moi ou ça déchire?

dimanche 22 février 2009

30 ans et toutes ses dents

Ca y est, j'ai 30 ans. Je m'en faisais une montagne et en fait, ça va! Ça fait 4 jours et je ne me sens ni + ridulée, ni + molle de la fesse, et surtout ni + mature qu'à la vingtaine, donc je pense que c'est bon signe! Evidemment j'ai été particulièrement bien choyée et gâtée donc ça aide à digérer la pilule. Mais au final le + surprenant ce sont les réactions des autres. J'ai d'ailleurs tenté de les classifier: Les + jeunes: là on peut distinguer sous-catégories,
- les sceptiques: « mais arrêtes, ça change que dalle, c'est juste parce que c'est politiquement correct de flipper pour le passage à la trentaine que tu cogites! »OK, on en reparle quand tu n'auras plus 25 ans?!

- Et les encourageants « 30 ans? Moi je vois pas la différence! D'ailleurs tu ne les fais pas! » Mouais, toi tu sais que c'est moi qui remplit ton rapport de stage...

Les proches de la date fatidique et qui anticipent: « Bon ben tu me diras ce que ça fait ?! Oh là, là moi je me sens pas prêt(e)!!!»

Les trentenaires qui ont passé le cap: Là encore 2 attitudes notables.

- Celle de la bonne copine: "En revanche tu dois vraiment passer à la crème anti-rides anti-UV jour ET nuit, et puis il faut que tu te mettes régulièrement au sport maintenant parce qu'on perd plus comme avant et l'entre-cuisses devient vite flasque" Merci, super sympa, je sens que ça va me coûter un bras la trentaine moi!

- celle des corporates: « ça y est, Bienvenue au club! » Ah bon? Mais on m'avait pas prévenu?! Y a une carte, moi j'ai pas de photo, ça donne droit à des réducs... comme pour les vieux?! Il y a une sorte de solidarité assez encourageante entre tous ceux qui ont passé la barre des 30. Mais est-ce que cela ne cache pas qq chose?!

Votre boss : « Quoi, 30 ans? Je vous en donnait 22! Bon et bien à 30 ans on assume ses choix, on prend ses responsabilités à bras le corps, on gère son équipe avec poigne, on s'impose, on ...» Tout ça en même temps?! C'était une blague, vous m'avez démasqué, j'ai bien 22 ans!

Et puis il y a les quadras, quinquas, etc nostalgiques: «Entre 30 et 40, tu vas voir, ce sont les meilleures années! Tu sais qui tu es (Ah bon?), tu t'accomplies, tu t'épanouies dans ton job (et côté salaire, c'est proportionnel?), sexuellement c'est la folie, tu fondes ton foyer (Oh pas trop vite là, j'ai pas le temps de noter tout ce qu'il me reste à faire!)... bref tu deviens une femme! ».

Voilà, nous y sommes, le mot est lâché! ET oui, c'est ça qui nous met la pression « devenir un homme », « devenir une femme », mais ça veut dire quoi au juste?

Moi je dis OK pour grandir, OK pour la carrière, OK pour la famille, les enfants tout ça, mais je veux continuer à être futile entre copines, échevelée devant Mario Party, hystérique au concert de Vanessa Paradis, irresponsable pendant les soldes (voir + si affinités), désemparée devant ma feuille d'impôt et totalement de mauvaise foi quand on me soutient que ma recette n'est pas celle de la tarte au citron mais bel et bien celle du cheesecake!

Bon, allez, on dit qu'on change rien, qu'il ne s'est rien passé, qu'on a rien vu et que, au final, tout n'est qu'une question de mental! May the force be with you.

vendredi 20 février 2009

Tu sais où tu peux te les coller tes 500€?

Elle est pas bien la Crevette


Elle colle des tags comme ça, à l'arrache, le vendredi.


Et surtout, elle colle des tags sur des vagues concours lyonnais périmés pour gagner un panier garni. 

Mais bon, vous me connaissez, je suis une fille polie et disciplinée donc...


Si j'avais 500 € et 500 secondes à vivre, je me désapperais entièrement et après je mettrais enfin ces connes de bottes qui me lascèrent les pieds et que je ne peux pas porter. 
Ensuite, je prendrais mes 500 € et j'essaierais de m'étouffer avec.

Mais j'y arriverais pas alors je serais prise de panique et je voudrais embrasser ma fille et mon mec une dernière fois et je partirais en courant les bras en l'air toute nue avec mes bottes, la bave et des copeaux de billets aux lèvres.

Je débarquerais comme ça au bureau de mon respectable époux en roulant des yeux fous telle Amy Winehouse. Je l'embrasserais. Comme jamais.


Puis je repartirais en hurlant vers l'école de ma fille. Mais alors que j'essaierais d'enjamber la grille de l'école, je serais plaquée au sol par un gendarme. Mais j'apercevrais Gabrielle qui me regarderait le nez collé à la fenêtre... comme les 14 petits copains de sa classe.

C'est là que, tandis que le gendarme essayerait de me faire une clé de bras pour m'immobiliser, je verrais sur ma montre que les 500 secondes sont largement passées et que je ne suis finalement pas décédée. 


Et je commencerais à le regretter.


mercredi 18 février 2009

L'invasion barbare

Ah, c'est toi? Mais ça va pas bien d'arriver comme ça chez les gens à n'importe quelle heure?!
Bon allez, entre, reste pas dehors, ça meule et t'as les cheveux mouillés.
Tiens au fait, tu te rappelles de ma copine Séverine? Mais si, tu sais, celle qui a un frigo pour les invités rempli de champagne. Voilà, la brune, là. Ben elle nous a présenté des potes à elle pas odieux. 
Vendredi soir, donc, nous v'la partis bras-dessus-dessous-de-bras avec mon amoureux, tels des Christophe Colomb 2.0, pour aller découvrir des territoires amicaux inexplorés. Mais attends! C'est plus ce que c'était les indigènes à notre époque! Avant, on débarquait avec un coffret
 plaqué chêne rempli de verroterie et bam, on était chez nous chez eux. Aujourd'hui, c'est pas la même : on a du se radiner avec du champagne! Enfin, on n'a pas été volés parce qu'on s'est rudement gondolés.
Faut dire qu'ils avaient des arguments les bougres.
Par exemple Le Claquelachatte. Come again? C'est quoi Le Claquelachatte? Alors, mon petit pote, Le Claquelachatte, c'est le breuvage rituel des meufs de la tribu là-bas. Ouais, je te l'accorde, le nom du cocktail pourrait être plus classe. Mais alors, il serait vachement moins fidèle à l'effet corporel produit.
(nous avons souhaité conserver l'anonymat de l'indigène ci-dessus par égard pour ses enfants).
Quoi d'autre? Ben ils ont le sens de l'accessorisation hype. 
La preuve par le grille-pain
Oui. Je sais. Si-si, ça existe.
Bon, finalement, les autochtones un peu las ont décidé de repousser notre invasion et nous ont foutu dehors vers 4h du mat. 
MAIS ON REVIENDRA HEIN!

dimanche 15 février 2009

De l'utilité d'un tapis de bain

Salut à tous, bon tout d'abord toutes mes confuses pour cette longue absence blogesque dûe à un over-booking au boulot. En même temps laisser place à la libre-expression de Milou est toujours un grand moment de délectation! Bref, ça bouge, ça bouge, résultat tout le reste passe à la trappe... shame on me comme dirait (aurait dit?!) Ophelaï. Bon mais là il faut que je partage avec vous une vraie découverte qui justement adoucie les moeurs en temps de surcharge professionnelle. J'ai trouvé sur le net un vrai bon plan détente et détox: Ledjam Radio: http://www.ledjamradio.com/

Baptisée "la radio éclectique" elle déroule de la musique non-stop et mélange les styles tout en affichant une sélection pointilleuse.

Ça va de Marvin Gaye aux Puppini Sisters en passant par Herman Düne, David Bowie, les Beatles, les Black Eyed Peas, des BO, le dernier Scarlett Johansson... Bref, il suffit de se connecter et de se laisser aller.

En + il y a des photos plutôt sympas qui défilent et des extraits de répliques de films bien senties. Certains créneaux sont thématiques, j'ai ainsi pu m'offir un gros kiff avec une sélection brésilienne, le top des antidépresseurs en cas de baisse de régime hivernale!

En revanche il y a 1 danger à éviter: écouter Ledjam dans son bain! Je tiens à le mentionner car j'ai moi-même vécu cette expérience qui aurait pu s'avérer douloureuse. Je vous fait le pitch: un début de soirée seule chez moi. Je l'avoue parfois ça a du bon! Je m'étais concocter un programme de folie à base de: bon bouquin, masque à l'argile, bain fumant aux huiles essentielles et Ledjam en fond musical, huummm, jubilatoire! Grosse détente quand tout à coup, du bureau jusqu'à ma baignoire me parvient un morceau de Ben Harper inconnu au bataillon?!

Fractures conjointes de l'oreille et du myocarde, c'est trop beau, il faut que je sache ce que c'est! Extirpation du bouillon, accélération sur carrelage de la sbd, évitage de cassage de dents avec rattrapage sur coin du lavabo avant de négocier un virage glissant pour enchaîner sur le couloir, arrivée mouillée sur le coco du bureau et là bien sûr PAS 1 STYLO!!!

Demi-tour vers l'entrée, ou le tiroir regorge de choses inutiles et indispensables telles qu'un vieux Bic. Tjs nue comme un vers (bah oui forcément, dans la précipitation!), retour dans le bureau, oups l'eau moussante sur le coco ça fait des marques...vais me faire engueuler moi, pour ENFIN noter le titre de cette chanson tombée du ciel.

Mission accomplie, mais à quel prix, je pense que les bienfaits du masque à l'argile ont été anéantis en 20 secondes avec ce périple.

Vous l'aurez donc compris, pour éviter tout effet indésirable, l'écoute de Ledjam radio est recommandée avec un papier et un crayon à portée de main.

Alors oui, depuis cet épisode il y a une petite marque sur le sol du bureau, mais je me délecte de « Morning yearning » et je vous fait profiter de ce superbe clip signé Heath Ledger, alors bon, on peut dire que c'était pour la bonne cause?!

jeudi 12 février 2009

MON PRECIEUX



Yo mec.

 
An-Han.

 
Yeah.

Ouais Gros.

C'est 1000-Ou dans la place.

 
Aujourd'hui, mon te-po, j'avais bien envie de te causer chiffon. Parce qu'il m'arrive un truc de dingue :

je kiffe un maillot de bain.


Mais pas n'importe quel MDB hein, ce serait trop simple.


Un MDB à 190 €. (LOL).  

 


Déjà, j'en reste comme deux flanbys de kiffer un maillot tout court. Moi, niveau beachwear, je suis plus "Les Coordonnables" de La Redoute que Erès, tu vois. C'est pas brillant-brillant. Sauf l'année dernière où j'ai fait péter le Princesse tam.tam (mais bon, je venais de me faire opérer des amygdales et j'avais paumé 4 kg. La dernière des loseuses en slip de bain aurait fait pareil.)


Mais bon, un jour, j'ai rencontré kam et elle m'a éveillée au monde enchanté du lycra. Et ben je lui dis pas merci, hein.


Le résultat, c'est qu'aujourd'hui, comme je devais faire ma TVA, je suis allée chez Coline et je suis tombée sur ça : 



Arrrgh.



Bon.


Ben je suis bien emmerdée.


De 2 choses l'une : soit La Nouvelle Vague me propose des billets sponso payables en nature, soit faut que je me fasse enlever autre chose et que je reperde ces cons de 4 kg pour rerentrer plus qu'un demi sein dans mon Princesse tam.tam.


c'est pas gagné.


   
 

jeudi 5 février 2009

Et maintenant, une petite page de réclame



Yo les boulons!

Aujourd'hui, Le Banc de Morues vous propose un produit télévisuel hors du commun.

Figure-toi que le Djoudge (mais si, tu sais, celui qui nous avait fait découvrir le serre-chatte), en dehors de passer des heures sur le Grand Internet à dégoter des trucs super utiles, il a un vrai métier. Si si. Il fait dans le cinéma.

Et là, il a monté un doc bombesque sur les vilains bandits dont nous autre le public demeuré, on fait des vedettes. Il y a 2 versions : une courte, une longue. Je te conseille la longue bien sûr, mais tu me connais, je suis une gourmande.

Ça s'appelle GANGSTAR et ça sera diffusé ce mois-ci :

Sam.07 - 22h25 Canal+ (version 26min) Sam.07 - 01h00 Canal+ Décalé (version 52min) Ven.13 - 19h50 Canal+ Cinéma (version 52min) Dim.15 - 23h15 Canal+ Cinéma (version 52min) Mar.17 - 11h35 Canal+ Cinéma (?) Mar.17 - 16h15 Canal+ Décalé (?) Jeu.19 - 00h00 Canal+ Cinéma (?) Jeu.26 - 11h20 Canal+ Cinéma (?)


Alors tout le monde à son décodeur. D'autant que si vous regardez pas, je vous jette un sort et vous mourez.

Et vous serez bien emmerdés.


Silence, ça pousse.



Salut vous!

Je dérange? Ah. Ben tant pis, hein.

Non parce que j'avais un truc super important à vous dire.

Vise un peu ce qui a poussé dans mon frigo pendant que j'étions au ski :



Quand on sait que je fais crever un yucca en 5 jours, je peux vous dire que je suis hyper fière de moi, les petits amis!


lundi 2 février 2009

Guerre et Pets

TADAAAAAAAA!

Je suis rentrée. Et je suis contente. Tu sais quoi? Vous me rendez fière les gars les filles. Voilà une semaine qu'y a pas eu un billet sur ce blog et pourtant, les stats pètent le plafond. Vous déchirez.

Bon sinon, le ski. Ben c'était bien.

Et même, c'eût pu être parfait.



S'il n'y avait eu les gaz.



Car vois-tu, comme le dit le titre de mon précédent post et un magnifique slogan pubeux des années 90: la montagne, ça vous gagne.

Sauf que y'en a qu'elle gagne plus que d'autres. Sans déc, je sais pas si c'est l'altitude ou l'abus de fromage fondu mais qu'est-ce qu'on a pris dans les naseaux, bordel! Tiens, par exemple, le troisième soir, j'ai voulu aller rejoindre mon mec au lit. Normal. J'ai soulevé les draps pour me glisser dedans. Normal? Ben non : Grosse erreur. Ce soir là, je n'ai pas doucement chu dans les bras de Morphée, je suis purement et simplement tombée dans le coma.

Alors moi je dis "Halte au feu"! Un petit prout, je suis pas contre. Ça pue un peu, tout le monde rigole et on en parle plus. Mais la guerre des tranchées façon Autant en Emporte le Vent dans un appart de 22 m², c'est pas dieu possible!



Bon, sinon, ma fille est la nouvelle Carole Merle.

Enfin presque.

(Dommage que Vidéo Gag n'existe plus, je suis sûre que j'aurais gagné le chèque. Et la bise de Sébastien Folin).

video